Koenig & Bauer News Feed https://www.koenig-bauer.com/ fr Koenig & Bauer AG Wed, 28 Sep 2022 21:39:26 +0200 Wed, 28 Sep 2022 21:39:26 +0200 news-2305 Thu, 23 Jun 2022 10:35:09 +0200 90% DES BILLETS DE BANQUE MONDIAUX SONT « SUISSES » http://www.koenig-bauer.com/fr/actualite/details/article/90-des-billets-de-banque-mondiaux-sont-suisses/
  • Machines d’impression spécialisées, logiciel de design de billet, solutions pré-presse, éléments de sécurité, toutes ces solutions sont développées à Lausanne par Koenig & Bauer Banknote Solutions pour l’industrie du billet de banque dans le monde entier
  • Le nombre de billets de banque en circulation augmente chaque année dans le monde grâce à ses caractéristiques uniques – sécurité, respect de la vie privée, accessibilité pour tous et gratuité pour l’utilisateur
  • Afin de lutter contre la contrefaçon, la combinaison d’éléments de sécurité et la création de nouveaux procédés uniques est capitale, à l’image de la technologie SPARK® rendue possible par les encres SICPA et la machine sérigraphique unique en son genre de Koenig & Bauer Banknote Solutions
  • La technologie du billet de banque évolue et s’adapte aux besoins des utilisateurs. Koenig & Bauer Banknote Solutions apporte des premières réponses à ce changement
  • L’immense majorité des billets de banque du monde entier naissent grâce à la technologie suisse. Tout comme les encres spéciales produites par SICPA, les presses sophistiquées, les célèbres « planches à billets », ainsi que toutes les solutions attenantes (fabrication de plaques d’impression, la conception, le contrôle de qualité, etc.), sont développées à Lausanne par Koenig & Bauer Banknote Solutions (K&B Banknote Solutions), puis mises à disposition des banques centrales et imprimeries privées pour la production de leurs coupures. La maison célèbre cette année ses 70 ans d’existence et de présence à Lausanne.

    La confection d’un billet de banque nécessite au moins quatre procédés d’impression, huit pour les coupures les plus sûres. L’objectif est évidemment de rendre le billet infalsifiable ou très compliqué à reproduire, tout en étant facile à imprimer grâce à ces machines.

    8 étapes et infiniment plus

    Pour un billet de banque tel que le franc suisse, huit étapes d’impression rythment la production. Une première impression offset donne la couleur grâce à la seule machine du monde capable de travailler simultanément le recto et le verso (Simultan Offset). S’ensuit une impression sérigraphique des motifs désirés, puis l’application de foil et un procédé de micro-perforation, ajoutant tous de la sécurité. La cinquième étape consiste à produire le relief du billet qui est aussi un élément de sécurité (Intaglio), la sixième numérote les billets alors que la septième appose un vernis. Enfin, la dernière découpe et emballe les liasses terminées.

    Mais avant ces procédés, la conception du billet doit être élaborée et les plaques sans lesquelles les presses ne pourraient rien imprimer doivent être produites. De plus, pendant ou après chaque procédé, les feuilles sont inspectées afin d’assurer une qualité irréprochable en bout de chaîne.

    La sécurité avant toute chose

    Il est évident que la sécurité d’un billet dépend des éléments, visibles ou non, qu’il contient. Du filigrane au fil de sécurité, de la qualité du papier à celle de l’encre, des éléments cachés ou décelables uniquement sous un certain angle, les très nombreuses possibilités combinées offrent une palette quasi infinie de personnalisation de la monnaie. En collaboration avec SICPA, K&B Banknote Solutions a même développé un procédé d’impression et des encres magnétiques aujourd’hui largement utilisées à travers le monde, connues sous le nom de SPARK®, permettant de lutter contre la contrefaçon grâce à des procédés et consommables uniques.

    La sécurité passe également par les logiciels développés expressément pour la société par AGFA et K&B Banknote Solutions. Ils permettent de gérer la gravure, l’origination, c’est-à-dire que le design des billets n’est composé que de lignes, et de préparer les fichiers pour la production des plaques d’impression.

    Tout est fait en Europe

    Lausanne est au cœur de l’activité de K&B Banknote Solutions. Le bâtiment de l’entreprise abrite entre autres la vente, le développement et gestion de produits (Product management), la conception des billets et la fabrication des plaques d’impression ainsi que la logistique et le marketing. En Allemagne, les bâtiments de Würzburg et Bielefeld sont en charge de l’ingénierie et des services. Le montage des machines est effectué à Mödling en Autriche.

    Tous les pays du monde ne possèdent pas leurs propres machines et certains sous-traitent à des partenaires privés. Mais toutes les presses actives dans le monde aujourd’hui exigent des formations, un entretien et de possibles mises à jour effectués par les spécialistes de K&B Banknote Solutions.  

    Le billet de banque bien vivant

    A la surprise de beaucoup et malgré la digitalisation des comptes bancaires et autres transactions par internet, le billet de banque progresse dans le monde. Chaque année, c’est une augmentation de production de 2 à 3% qui est constatée. Les raisons en sont multiples. Le billet de banque offre la plus grande indépendance et la plus grande liberté à son utilisateur. 1,6 milliard de personnes ne possèdent pas de comptes en banque dans le monde. La monnaie offre également une sécurité inégalée en ce qui concerne la protection des données collectées par les acteurs numériques, et leur utilisation parfois douteuse. Le billet de banque n’implique par ailleurs aucune charge. Dans le monde, 75% des paiements effectués de personne à personne le sont en argent liquide. https://www.cashmatters.org/blog?types=key-facts

    Mais encore

    Si K&B Banknote Solutions est le leader mondial de l’impression de billets de banque, l’entreprise appartient au Groupe Koenig & Bauer, leader de l’impression pour l’emballage, qui possède la gamme de produits la plus diversifiée avec notamment des impressions spéciales. Impression sur verre ou métal, encodage d’identification tels que les dates de péremption font partie intégrante des solutions du Groupe.  

    Parallèlement à la fabrication de machines, la société lausannoise développe nouvellement des applications sécuritaires, voire ludiques. L’une d’entre elles permet de contrôler la validité d’une coupure à l’aide de son smartphone en moins d’une seconde, une autre de lire un message digital sur un billet par celui qui le détient. K&B Banknote Solutions est ainsi moteur dans l’évolution du billet de banque lui ajoutant de nouvelles fonctionnalités et répondant aux nouveaux besoins des utilisateurs.

    Plus d’informations sont disponibles sur banknote-solutions.koenig-bauer.com.

    ]]>
    RSS Feed France News only Technologie Markt Ideen & Innovationen
    news-2271 Wed, 11 May 2022 10:39:56 +0200 Réalisez votre vision de l’impression 4.0 grâce à notre outil « Performance Analytics » http://www.koenig-bauer.com/fr/actualite/details/article/realisez-votre-vision-de-limpression-40-grace-a-notre-outil-performance-analytics/
  • Identification des sources d‘optimisation grâce à une bonne gestion du big data
  • Visualisation et analyse des données permettant d’évaluer l’efficacité globale des installations
  • Sécuriser davantage vos décisions d’investissements
  • Chiffres clés personnalisables et analyses des tendances en un seul coup d’œil (1)

    La base de l’impression 4.0 est la collecte, le traitement, l’analyse et l’interprétation d’un grand nombre de données numériques – de préférence en temps réel. Grâce aux outils d’intelligence artificielle en entreprise (Business Intelligence - BI), les imprimeries peuvent désormais mettre de l’ordre dans la masse des données collectées afin de les exploiter au mieux.


    Grâce au nouvel outil d’intelligence artificielle Performance Analytics, des volumes de données les plus importants et complexes se transforment en quelques secondes seulement en des rapports
    pertinents et des tableaux de bords facilement compréhensibles. Ainsi, les imprimeries peuvent exploiter tout le potentiel de leurs données de production et mettre en place à tous les étages de leur entreprise un processus décisionnel qui repose sur l’analyse de ces données.

    Ranger les travaux en fonction de leur taux de gâche (2)

    Utiliser les données de production de façon intelligente

    Depuis l’arrivée des technologies 4.0, de plus en plus de données sont collectées au sein d’entreprises de production. L’analyse de ces énormes volumes de données (big data) ouvre aux
    imprimeries de toutes nouvelles perspectives pour accroître la performance de leur production. Car les données collectées quotidiennement – pouvant facilement atteindre les 10.000 logfiles ou plus
    pour une seule machine à imprimer – permettent de se procurer un avantage concurrentiel décisif grâce aux analyses libre-service personnalisables.

    Ainsi, des micro-arrêts machine – interruptions de très courte durée de la production par exemple en raison de problèmes de transport papier – représentent environ la moitié des pertes de performance
    au niveau de la production. Et ceci avec de lourdes conséquences, car chaque problème demande a être résolu, ce qui consomme des ressources inutilement et augmente les temps de travail non
    productifs.

    Performance Analytics aide les utilisateurs Koenig & Bauer à analyser les données machine et les données commerciales au mieux et à les synthétiser de façon compréhensible. Ceci permet alors de détecter des problématiques ou des informations jusque-là invisibles, de prendre des décisions préventives, d’optimiser l’organisation et les flux et d’ajuster les produits dvantage aux exigences des clients.

    Tous les travaux avec des temps de calage allongés en un seul coup d’œil (3)

    Analyse des données flexible en temps réel

    Performance Analytics rend les données de production - temps, quantités, ressources, etc. – visibles en un tour de main et ceci sous forme de tableaux de bord prédéfinis, construits de façon concise. Une multitude de filtres interactifs permettent d’analyser rapidement les données sous différents angles pour aider les utilisateurs à prendre les bonnes décisions. Les données sont stockées dans un cloud afin d‘être accessibles à tout moment à tous les services de l’entreprise (Cloud Data Sharing) afin que les processus décisionnels au sein des imprimeries puissent être accélérés.

    Exploiter les potentiels inexploités

    En seulement quelques clics, les imprimeries peuvent prendre conscience des potentiels inexploités au sein de leur entreprise. Grâce à Performance Analytics, les raisons d’un dysfonctionnement éventuel et les tendances en impression peuvent être détectées et évaluées en temps réel pour optimiser rapidement et précisément la production. 

    Au-delà d’analyses détaillées concernant le statut de production, les tendances de productivité et les dysfonctionnements, il est possible de comparer à tout moment plusieurs machines, plusieurs réalisations, plusieurs consommables à l’égard de leur performance. Ainsi, on peut rapidement évaluer sa propre capacité de production, détecter d’éventuelles lacunes de performance, comprendre leurs raisons et améliorer à terme sa compétitivité.  

    A travers le big data et son nouvel outil Performance Analytics, Koenig & Bauer soutient ses utilisateurs dans la transformation digitale de leurs imprimeries et les aide à réaliser leur vision de l’impression 4.0.

    Lien intéressant

    ]]>
    RSS Feed Technologie Bogenoffset Thema Ideen & Innovationen
    news-2233 Tue, 05 Apr 2022 10:46:16 +0200 AVD Goldach opte pour la Rapida 106 de Koenig & Bauer http://www.koenig-bauer.com/fr/actualite/details/article/avd-goldach-opte-pour-la-rapida-106-de-koenig-bauer/
  • Automatisation et gain de temps pour le calage, qualité d’impression impeccable et grand confort de conduite
  • Engagement en faveur d’une impression écoresponsable
  • Indicateurs de performances disponibles en temps réel
  • Tout sourire lors de la signature du contrat, de g. à dr. : Peter J. Rickenmann (CEO Koenig & Bauer (CH), Patrick Hölterhoff (responsable de la production chez AVD Goldach), Kai Hebel (propriétaire et directeur de AVD Goldach) (1)

    AVD Goldach, l’une des principales imprimeries de presse indépendantes de Suisse, investit dans une Rapida 106 high-tech avec cinq groupes d’encrage et vernis. Fondée en 1930, l’entreprise installée dans la commune du même nom sur les rives du lac de Constance était à l’origine exclusivement équipée de rotatives. Aujourd’hui, elle propose avec ses 130 salarié·e·s un éventail de produits très diversifié qui en font un partenaire très apprécié par le milieu de l’édition. En plus de l'impression des périodiques, elle propose également aux éditeurs un service complet dans le domaine commercial.

    Une Rapida 106 avec cinq groupes d’encrage et vernis de ce type viendra prochainement compléter le parc d’AVD Goldach (2)

    Haute standardisation du processus d'impression

    L'importante standardisation du processus d'impression permet à l'imprimeur de garantir des imprimés d'une qualité constante. En plus de l’expertise de ses collaborateurs et collaboratrices et la mise en œuvre d’une technologie de pointe, l’utilisation raisonnée des ressources comme le papier, l’encre et autres outils de production est une priorité. L’imprimeur et spécialiste de la communication peut ainsi optimiser les coûts de ses produits tout en adoptant une démarche écoresponsable.

    Le design de la Rapida 106 incarne efficacité, dynamisme et élégance – et ce jusque dans les moindres détails (4)

    Des technologies innovantes au service de la productivité

    La nouvelle Rapida 106, qui a adopté la nouvelle livrée des machines Koenig & Bauer dont le design a été primé, se distingue par son automatisation élevée. Ses équipements ont été choisis afin d’assurer à la fois un calage ultrarapide, une excellente qualité d’impression et un confort de conduite maximal. Parmi ses points forts, le système de mesure et de contrôle de la couleur QualiTronic ColorControl allie rapidité extrême et précision absolue. La machine est également équipée de la fonction « AutoRun » (production autonome d’une série de travaux d'impression). L’utilisation de QualiTronic PrintCheck (contrôle de l’image imprimée/inspection des feuilles automatiques) permet une amélioration sensible de la qualité ainsi que la détection précoce des erreurs et défauts se traduisant par une réduction importante de la gâche. Cette production « en boucle fermée » simplifie considérablement le contrôle qualité pour les opérateurs. De plus, la Rapida 106 est dotée de la marge sans guide latéral DriveTronic SIS – une exclusivité –, de groupes d'encrage débrayables ainsi que du système de changement des plaques entièrement automatique DriveTronic SPC qui permet l’utilisation de plaques non coudées.

    Les commandes individuelles DriveTronic (ici la marge sans guide latéral DriveTronic SIS) permettent des fonctionnalités exclusives (5)

    La productivité est ce qui permet à AVD Goldach d’investir régulièrement dans les nouvelles technologies. La société travaille également activement à la numérisation des étapes de production. Koenig & Bauer y contribue par l’intégration de la Rapida 106 dans le flux de production de l’imprimerie grâce au système de gestion de la production LogoTronic. Le cockpit LogoTronic permet de visualiser en permanence et en temps réel les données de performance à des fins d’analyse ou de benchmarking. Enfin, l’application Rapida LiveApp (ErgoTronicApp) permet de surveiller et commander la machine à partir de terminaux mobiles.

    Commande intelligente : l’application ErgoTronic est un véritable pupitre mobile (3)

    La technologie, l’extrême niveau de performances, le calage ultrarapide et la qualité de la Rapida 106 ont convaincu l’équipe d’AVD, également conquise par le service après-vente de Koenig & Bauer Suisse avec sa télémaintenance interactive disponible 24/7 et des prestations complètes sur site assurées par l’équipe suisse de techniciens et spécialistes projet très compétents. L’élaboration commune d'une configuration optimale tenant compte des besoins spécifiques d’AVD a également contribué à la satisfaction du client.

    Pour en savoir plus : www.avd.ch 

    ]]>
    RSS Feed Technologie Bogenoffset Markt Referenzen & Anwendungen
    news-2205 Tue, 15 Mar 2022 11:30:00 +0100 Des presses Rapida ultra-longues qui se distinguent par des configurations sur mesure et une multitude d’options http://www.koenig-bauer.com/fr/actualite/details/article/besonders-lange-rapida-anlagen-punkten-durch-individuelle-konfiguration-und-ausstattung/
  • Presses avec jusqu'à 19 groupes d'impression et d'ennoblissement pouvant atteindre 35m de long
  • Un niveau d'automatisation élevé grâce à une synchronisation de nombreux processus
  • Des vitesses de production supérieures et des changements de travail ultra-rapides
  • Configurations sur mesure, orientées applications
  • Une bonne connaissance des processus est cruciale pour travailler sur des machines complexes
  • La Rapida 106 X défini les normes internationales en termes de vitesse de production, de temps de calage : une machine longue de cette série se trouve au Centre d’Expériences Client chez Koenig & Bauer, permettant ainsi de tester les dernières tendances en termes de processus de fabrication, comme l’ajout de groupes d’impression additionnels après le vernis

    Si on jette un coup d’œil dans le hall de montage de Koenig & Bauer, il n’y a aucun doute sur ce qui est en train de se passer : les presses offset feuilles Rapida, en particulier les machines moyen format, sont de nouveau configurées avec un nombre croissant de groupes d’impression et d’ennoblissement. Des combinaisons inouïes de groupes d’impression, tours de vernissage et groupes de séchage, encore inimaginables il y a quelques années, sont à l’ordre du jour. Toutes ces machines répondent à une même tendance du marché, celle d’un raffinement croissant des produits dans le domaine du pack. En même temps, il existe une pression grandissante sur les fabricants pour proposer des presses complexes capables d’imprimer ce type de produit haut de gamme à moindre coût. Dans de nombreux cas, les fabricants d’emballages se sont également fixés comme objectif d’utiliser les cartons imprimés et vernis en tant qu’emballage primaire écologique, permettant de supprimer l’utilisation additionnelle de films plastiques.

    Cette tendance est d’ores et déjà évidente sur le marché des paquets de cigarettes. C’est pour ce type d’application, que Koenig & Bauer a déjà livré dans le passé des presses offset feuilles avec 17, 18 ou 19 groupes d’impression et d’ennoblissement dont la longueur pouvait atteindre les 35 mètres. Aujourd’hui, on constate cette tendance également dans d’autres secteurs d’activité, où les industriels reconnaissent la nécessité économique de machines longues et complexes, capables de réaliser une multitude d’options d’ennoblissement en ligne.

    Voici une synthèse des possibilités :

    1. Machines en ligne avec vernis avant et après impression et dorure à froid intégrée

    Cette technologie est utilisée pour produire des paquets de cigarettes par exemple, mais aussi des emballages pharmaceutiques ou cosmétiques. Les presses destinées à ces applications se caractérisent par la présence d’un groupe de vernis et de deux sécheurs directement après le margeur, suivis d’un nombre significatif de groupes d’impression, dont les deux premiers sont généralement utilisés pour l’application de dorure à froid (image 1). Si les applications exigent l’utilisation de plusieurs couleurs spéciales ou de six à sept couleurs de base pour une plus large gamme de couleurs, le nombre de groupes d’impression peut facilement dépasser le chiffre magique de dix. Les groupes d’impression sont ensuite suivis par d’autres groupes de vernis et de séchage avant la sortie à rallonge triple (3,8 mètres).

    Rapida 106 X avec 17 groupes de vernis et d’ennoblissement : vernis avant et après impression

    Un total de 17 à 19 groupes d’impression, c’est aujourd’hui le « standard » pour ce type de machine. Elles sont en production dans plusieurs pays industrialisés d’Europe centrale, mais également dans des régions où on ne soupçonnerait pas forcément la présence de ce type de machine ultra-complexe. Leur nombre est en constante progression. Après tout, ces presses Rapida n’offrent pas seulement une multitude de possibilités pour allier impression, qualité de pointe et options variées d’ennoblissement en ligne (incluant de multiples vernis UV), mais elles le font à des vitesses de production largement au-dessus de la moyenne, pouvant toujours atteindre 15.000 feuilles/h. Parmi les équipements optionnels dont sont dotés ces machines, on trouve généralement des logistiques de pile, une sélection de rouleaux anilox pour différents types et épaisseurs de vernis. Grâce à l’AniloxLoader de la Rapida 106 X, les rouleaux tramés peuvent être changés de façon automatique et en temps masqué. DriveTronic SFC permet ensuite de changer les clichés de vernis en moins d’une minute – en parallèle à d’autres opérations de calage.

    2. Machines en ligne avec des groupes d'impression après le vernis

    Ces configurations sont souvent retenues par les fabricants d’emballages alimentaires (et particulièrement quand il s’agit de produits de boulangerie ou de pâtisserie), mais on les retrouve également chez d’autres cartonniers dans les domaines de la cosmétique, des produits d’entretien ou encore de l’alimentation pour animaux. Elles sont l’outil de production idéal pour la fabrication d’étuis pliants haut de gamme ou de fourreaux : d’un côté pour protéger le produit, de l’autre pour assurer une présentation optimale. 

    Les huit à dix groupes d’impression sont généralement suivis d’un groupe de vernis, de sécheurs intermédiaires, d’un autre groupe imprimant et parfois d’un deuxième groupe de vernis (image 2). Ceci permet par exemple d’appliquer un vernis sur toute la feuille, puis de déposer un vernis mat sélectif en utilisant le groupe imprimant additionnel – avec un repérage en qualité offset et à des coûts très bas car aucune plaque en photopolymère n’est nécessaire. Un autre atout de ce type de vernissage est qu’on évite des franges disgracieuses autours de la zone vernie. Des effets drip-off peuvent également être obtenus de cette manière. Si un travail nécessite un double vernissage classique (p.ex. pour des vernis métallisés ou à effet tactile), le groupe d’impression additionnel peut être débrayé par un simple clic afin de pouvoir utiliser le deuxième groupe de vernis à la suite du premier.

    Groupes d’impression après le vernis pour des effets mat-brillant à bas coût

    Une autre possibilité est de préparer un groupe de vernis actuellement non utilisé pour le prochain job pendant que la machine produit, afin de minimiser les temps de calage lors du changement de travail. 

    En fonction des équipements optionnels retenus, du degré d’ennoblissement souhaité et des supports utilisés, ces machines – pouvant atteindre jusqu’à 30 mètres de longueur avec leurs 13 groupes, une rallonge triple, une réhausse et une galerie additionnelle – peuvent produire à 18.000, voire 20.000 feuilles/h. Sans oublier qu’elles sont très souvent équipées pour l’utilisation de vernis UV.

    3. Machines recto-verso avec impression et vernis avant et après le retournement

    Cette configuration de machine est également destinée aux fabricants d’emballages cosmétiques et de boîtes pâtissières. Et plus particulièrement aux donneurs d’ordre. La machine recto-verso classique imprime d’abord une ou deux couleurs, par exemple pour apposer une recette ou des conseils d’utilisation sur la face qui va constituer l’intérieur de l’emballage. Ensuite, le recto est verni et séché avant que la feuille soit retournée. Ce qui suit, est l’impression du verso, qui constituera l’extérieur de l’étui pliant, puis son ennoblissement par un vernissage simple ou multiple pour obtenir des effets mat/brillant ou des effets tactiles permettant d’attirer le regard du consommateur sur le point de vente (image 3). Il existe des équipements optionnels qui s’adressent à ceux utilisant du carton métallisé ou des films plastiques. L’intégration d’un dispositif de dorure à froid avec différents niveaux d’automatisation est également possible. 

    Presses à retiration avec impression et vernissage avant et après le retournement pour davantage d’effets spéciaux qui mettent en avant les produits au point de vente

    Ces machines recto-verso sont dotées de 13 à 16 groupes d’impression et d’ennoblissement et peuvent également atteindre une longueur totale de 30 mètres. Le groupe de retournement est généralement placé après le cinquième ou sixième groupe. Différentes technologies de séchage sont envisageables, parmi eux des systèmes pour vernis acrylique sur le recto et vernis UV sur le verso du carton. En fonction des supports, du taux de couverture et d’autres paramètres, une vitesse de production maximale de 18.000 feuilles/h peut être atteinte. Les automatismes permettant de réduire les temps de calage (ex. changement simultané des plaques d’impression et des clichés vernis, AniloxLoader, CleanTronic Synchro) sont des atouts indéniables pour une production rentable. Des logistiques de pile automatiques adaptables à chaque environnement méritent également d’être mentionnées. Tout ceci contribue à faire de ce type de presse des outils extrêmement productives à la fois pour des longs tirages et en cas de changements de travail fréquents.

    4. Machines recto-verso avec vernissage multiple du recto de la feuille suivi de l'impression et du vernissage du verso

    Deux ou trois groupes de vernis accompagnés des sécheurs correspondants, un groupe de retournement suivi d’un certain nombre de groupes d’impression et d’un ou de deux groupes de vernis additionnels, c’est la configuration ultime en offset feuilles (image 4). Ces machines illustrent clairement : les presses offset feuilles sont aussi des vernisseuses. Après tout, un des objectifs de ces machines et d’appliquer une couche de vernis qui protège contre l’absorption d’humidité par le carton, le rendant ainsi résistant à une multitude de substances (p.ex. graisses) pour que l’emballage garde sa forme et sa rigidité. En même temps, les couches de vernis évitent la migration de composants issus du carton ou de l’encre vers le produit alimentaire emballé. 

    Presses à retiration avec multiple vernissage du recto de la feuille, suivi de l’impression et du vernissage du verso : au-delà de l’impression et de l’ennoblissement, ces machines permettent d’apposer des vernis qui modifient les propriétés du carton

    En combinaison avec les cartons et papiers adéquats ou des cartons couchés et d’autres types de supports parfaitement adaptés au contact direct avec l’aliment, ces machines permettent de produire à faible coût une large palette d’emballages différents : emballages pour produits congelés, boîtes pâtissières, plateaux repas, emballages pour desserts haut de gamme, emballages en papier kraft, barquettes, gobelets, boîtes à pizza, emballages pour traiteurs et chaînes de fast-food, ne sont que quelques exemples.

    Dans cette catégorie, les machines sont dotées de plus de groupes de vernis et de séchage que de groupes imprimant. Un savoir-faire complet en matière de processus et une longue expérience sont également essentiels lorsqu’on travaille avec ces technologies.

    Machine packaging ultra-longue avec 17 groupes d’impression et de vernissage en cours de montage chez Koenig & Bauer

    Spécialisation à l'extrême pour une production rentable

    Les quatre tendances expliquées ci-dessus mettent en avant les différentes possibilités des cartonniers de se spécialiser sur une certaine gamme de produits, ce qui constitue aujourd’hui un des facteurs clés de succès dans ce domaine, garantissant une production rentable et visionnaire. A l’identique de la plupart des machines d’emballage, les presses offset feuilles deviennent des solutions sur mesure, spécifiquement adaptées au produit final.

    Les presse six, sept ou huit couleurs avec simple ou double vernis, dominent aujourd’hui toujours le marché du packaging et leur succès devrait se poursuivre dans un proche avenir. Chacun devrait néanmoins être conscient des tendances actuelles qui vont vers des machines à imprimer encore plus complexes et davantage personnalisées.

    Koenig & Bauer est parfaitement bien positionné pour répondre à ces tendances, à la fois en moyen et en grand format. Avec notre technologie de pointe Rapida qui est la référence en termes de vitesse de production, de calages ultra-rapides et d’automatisation, nous dominons le marché du packaging.

    ]]>
    RSS Feed Bogenoffset Markt Ideen & Innovationen
    news-1998 Tue, 25 May 2021 08:05:24 +0200 Evo XD pour le Maroc http://www.koenig-bauer.com/fr/actualite/details/article/evo-xd-fuer-marokko/
  • Impression flexo, un marché en pleine croissance
  • Des machines hautement efficaces et d’une excellente qualité
  • Une Evo XD 8 ultramoderne
  • Juste après la signature du contrat (de g. à d.) : Taha Hilali, Consultant externe pour Multisac; Najib Moumni, Koenig & Bauer (FR), Mehdi Iraqi, Directeur Général de Multisac; Stefano Paiano, Directeur régional des ventes de Koenig & Bauer Flexotecnica *La photo a été prise avant la pandémie de Covid-19

    Implantée à proximité de Casablanca au Maroc, Multisac SA est une jeune entreprise en pleine croissance, spécialisée dans la production d’emballages souples, qui jouit d’une excellente réputation auprès de ses clients. L’entreprise a donc décidé d’accroître ses capacités de production avec une nouvelle Evo XD de Koenig & Bauer. Mehdi Iraqi, Directeur Général de Mutlisac SA : « Nous sommes convaincus qu’avec Koenig & Bauer nous avons trouvé un très bon partenaire pour répondre à nos exigences élevées. Avec la technologie de pointe de l’Evo XD nous allons fixer de nouvelles normes d’excellence dans le secteur de l’emballage. »

    Créé en 2006, Multisac SA est devenu une des entreprises leaders en Afrique du Nord. Multisac SA produit dans un environnement moderne des emballages et des matières souples. Chaque jour, près d’un million d’emballages souples sont produits dans l’usine et exportés à présent dans 21 pays. Plus de 700 salariés œuvrent pour satisfaire les clients sur toutes les étapes du processus, de l’idée jusqu’au produit fini. « La collaboration entre les deux entreprises s’est déroulée avec beaucoup de professionnalisme et en toute confiance. Multisac garantie à ses clients une excellente qualité et aucun retard – et c’est ce que nous pouvons assurer grâce à l’Evo XD », explique Stefano Paiano, Directeur commercial régional de Koenig & Bauer Flexotecnica. Dans certaines régions et dans certains secteurs l’économie est en plein boom. Grâce à la technologie moderne de Koenig & Bauer, l’entreprise espère avoir un avantage concurrentiel avec sa nouvelle machine sur le marché des emballages. « Nous sommes sur une très bonne voie avec nos machines. Des clients du monde entier apprécient notre technologie, la qualité des produits et notre professionnalisme », explique Luigi Magliocchi.

    La nouvelle Evo XD pour Multisac SA

    Nouvelle technologie pour l’Evo XD

    La rotative flexo CI de la série Evo XD qui a déjà fait ses preuves est conçue pour l’utilisation d’encres à base de solvants et/ou d’eau sur différents supports, comme des films plastiques, des supports ultrafins et sensibles dit PEBD, des supports couchés ou du papier. La rotative flexo CI possède une laize de 1320 mm et une coupe de 370 à 1000 mm. Parmi les prouesses techniques de cette machine on peut mentionner le système de ventilation hautement efficace et économe en énergie au sein du Tunnel de séchage, et le système de mise en pression automatique AIF qui ne nécessite aucune encre pendant le réglage. Le réglage intuitif du repérage REGI_Touch permet de diminuer la gâche au démarrage. Tous les automatismes et fonctionnalités importants sont intégrés au nouvel écran tactile et facilitent le travail de l’opérateur. En termes d’automatisation pour des changements de travail rapides, l’Evo XD est à la pointe de la technologie. En fonction des supports, la machine peut atteindre des vitesses de production pouvant aller jusqu’à 500m/min.

    ]]>
    RSS Feed Flexodruck Markt Referenzen & Anwendungen
    news-1939 Mon, 22 Mar 2021 09:05:00 +0100 Rondo et l’impression numérique : chiffre d’affaires en hausse de 30% grâce à la SPC 130 http://www.koenig-bauer.com/fr/actualite/details/article/30-prozent-umsatzplus-fuer-rondo-im-digitaldruck-dank-koenig-bauer-durst-delta-spc-130/ Le fabricant autrichien d’emballages en carton ondulé répond à une demande accrue avec la SPC 130 de Koenig & Bauer Durst
  • Tirages et délais plus courts, c'est ce que demandent les grands industriels de l'agro-alimentaire
  • Carton ondulé en tant qu'alternative aux emballages en plastique
  • Delta SPC 130 FlexLine Automatic parfaitement adaptée aux emballages alimentaires gràace à ses encres aqueuses et à son excellente qualité d'impression
  • Fondée en 1797, l’entreprise familiale Rondo Ganahl dont le siège se situe en Autriche est un acteur majeur sur le marché européen du carton ondulé. En 2019, l’entreprise investit pour la première fois dans l’impression numérique sur son site autrichien, qui est une de ses six usines en Europe. 

    Le site de Rondo Ganahl à St Ruprecht an der Raab (Autriche)

    Il choisit alors la Koenig & Bauer Durst SPC 130 FlexLine Automatic qui convainc par sa technologie d’encres aqueuses parfaitement adaptée aux exigences des grandes marques de l’industrie agro-alimentaire et par sa qualité d’impression remarquable.

    Karl Pucher, Directeur Général chez Rondo Ganahl : « Avant, on travaillait comme tout le monde en flexo et en offset feuilles. Puis, il y a longtemps déjà, nous avons commencé à nous intéresser à l’impression numérique. Il y a deux ans, nous avons alors osé nous lancer dans cette nouvelle aventure et aujourd’hui nous en sommes pleinement satisfaits. La production numérique de carton ondulé augmente chaque année de 25% à 30% et nos clients renouvellent leurs commandes ce qui est très important pour nous. » Aujourd’hui, 90% de l‘activité numérique de Rondo concerne l’industrie agro-alimentaire.

    « Tout au long de la pandémie, nous avons constaté que les délais se raccourcissent et que les modèles sont changés souvent à la dernière minute. Grâce à l’impression numérique, nous sommes très flexibles et réactifs. C’est ce que demandent les grandes marques. Avec sa technologie d’encre aqueuse, la Delta SPC 130 nous offre la solution technique qu’il nous faut pour répondre aux exigences de l’industrie agro-alimentaire. La hausse de notre chiffre d’affaires était tellement importante que nous avons décidé de construire un nouveau site pour l’impression numérique que nous espérons pouvoir inaugurer à l’automne. »

    « Nous n’avons pas seulement acheté une machine. Nous avons démarré un tout nouveau système qui comprend aussi des domaines tels que la gestion des travaux, la colorimétrie et l’automatisation. L’impression numérique permet aussi d’apporter des réponses dans le débat global sur l’utilisation d’emballages plastiques. Grâce à l’utilisation d’encres certifiées pour l’impression d’emballages alimentaires primaires et secondaires, nous pouvons concevoir des emballages en carton ondulé qui remplacent parfaitement les emballages plastiques. Nous sommes bien positionnés avec ce système que je ne peux que recommander. »

    Presse numérique Koenig & Bauer Durst Delta SPC 130 FlexLine

    Robert Stabler, Directeur Général de Koenig & Bauer Durst : « Face aux demandes changeantes des donneurs d’ordre, les transformateurs se rendent compte de plus en plus qu’ils ont besoin d’une solution complète et polyvalente pour répondre aux exigences des grandes marques en ce qui concerne la mise en production rapide de leurs commandes. Rondo est un excellent exemple qui démontre comment une entreprise peut assurer un cycle de production fluide en investissant dans des systèmes de flux et de gestion colorimétrique. Nous travaillons étroitement avec Rondo pour que les équipes sur place puissent répondre aux nouvelles exigences avec l’utilisation d’encres aqueuses et assurer le respect des normes de sécurité alimentaire pour les emballages primaires. » 

    ]]>
    RSS Feed Digitaldruck Bogenoffset Markt Referenzen & Anwendungen
    news-1741 Mon, 06 Jul 2020 13:01:00 +0200 Face au coronavirus, agir de façon rationnelle et responsable http://www.koenig-bauer.com/fr/actualite/details/article/mit-verantwortung-und-augenmass-durch-die-corona-zeit/
  • Nouveaux défis pour l'industrie face à la crise du coronavirus
  • Maintien de l’activité en tant que partenaire d’entreprises essentielles
  • Réaction au report du grand rendez-vous de la drupa
  • Brillante réussite en grand format
  • Le numéro 56 de Koenig & Bauer Report est paru. Dans ce nouveau numéro de son magazine clientèle, le Groupe présente les dernières nouveautés et innovations, qui constituent des avancées importantes pour le secteur en dépit de la crise actuelle. Sur près de 56 pages, le magazine informe ainsi des derniers développements concernant l’offset feuilles et bobines, l’impression numérique, le postpresse ainsi que la flexographie et les applications spéciales.

    Ce nouveau numéro de Koenig & Bauer Report passe en revue sur 56 pages les nouveautés, innovations et tendances de l'industrie graphique

    Dans l’éditorial, le président du directoire Claus Bolza-Schünemann évoque les défis et les conséquences encore imprévisibles à l’heure actuelle auxquels les entreprises du monde entier se trouvent confrontées suite à la pandémie de COVID-19. Chez Koenig & Bauer, des mesures ont été prises immédiatement afin de garantir les livraisons, la disponibilité du SAV de même que l’approvisionnement en pièces détachées. Pour le constructeur de machines d'imprimerie, partenaire de l’industrie agroalimentaire et pharmaceutique, ceci revêt une importance particulière. « C’est une responsabilité qui nous incite plus que jamais à soutenir nos clients de toutes nos forces afin de les aider à garantir leur production », explique Bolza-Schünemann.

    Koenig & Bauer Report revient par ailleurs sur l’ajournement de la drupa, qui aurait dû se terminer ces jours-ci. La décision de repousser le salon de référence du secteur de l’impression comme de l’ensemble de la filière graphique au mois d’avril 2021 a été accueillie avec respect et compréhension. Sans attendre cette nouvelle date, le magazine informe sur les nouveaux produits comme l’Evo XC ultracompacte, sur les succès en grand format de Koenig & Bauer, spécialiste incontesté de ce domaine depuis plusieurs dizaines d’années, ainsi que sur la mise au point de la VariJET numérique dans le cadre de sa coentreprise avec Durst.

    Koenig & Bauer Report est publié en allemand, en anglais, en français, en espagnol et en italien. La version papier est disponible auprès des filiales locales ou du service Marketing de Koenig & Bauer AG

    téléphone : +49 931 909-4567 
    fax : +49 931 909-6015 
    e-mail : marketing(at)koenig-bauer.com).

    Koenig & Bauer Report est également proposé sous forme numérique (dans toutes les langues précitées ainsi qu’en portugais), consultable en ligne sous http://report.koenig-bauer.com/. La version électronique peut également être téléchargée au moyen du lien suivant : https://www.koenig-bauer.com/downloads/koenig-bauer-report/.

    ]]>
    RSS Feed Rollenoffset Digitaldruck Bogenoffset Flexodruck Markt Referenzen & Anwendungen Ideen & Innovationen Unternehmen / IR
    news-1646 Mon, 16 Mar 2020 12:54:06 +0100 3ème RotaJET pour imprimeur allemand de papiers de décoration http://www.koenig-bauer.com/fr/actualite/details/article/dritte-rotajet-fuer-dekordrucker/
  • Troisième RotaJET pour Interprint
  • Laize jusqu'à 225 cm
  • L'entreprise mise sur l'impression numérique
  • Poursuite d'une stratégie d'investissement couronnée de succès
  • La société Interprint GmbH basée à Arnsberg en Allemagne poursuit sa stratégie d’investissement dans l’impression numérique. L’entreprise qui appartient depuis octobre 2019 au groupe Toppan, a commandé une nouvelle RotaJET chez Koenig & Bauer. La nouvelle machine doit être mise en production au premier semestre 2021. Avec la RotaJET 225 Interprint peut imprimer sur des laizes pouvant atteindre jusqu’à 225 cm.

    « L’avenir est numérique, nous en sommes convaincus. La technologie d’impression numérique de Koenig & Bauer nous permet d’accélérer le développement de nouveaux produits et d’avoir une plus grande flexibilité concernant nos designs. Pour nos clients, des lots de différentes tailles, des longueurs de répétition plus importantes et des associations de couleurs impossibles jusqu’alors gagnent en importance », explique Robert Bierfreund, Directeur Général chez Interprint GmbH.

    Après avoir augmenté déjà l’année dernière sa capacité de production en impression numérique avec l’installation d’une deuxième RotaJET, l’entreprise investit seulement 6 mois plus tard de nouveau, dans sa troisième machine à imprimer numérique de Koenig & Bauer.

    Christoph Müller, membre du Comité de Direction de Koenig & Bauer : « Pour nous, c’est une réussite particulière de savoir que les machines à imprimer numériques de Koenig & Bauer ne remportent pas seulement du succès auprès de nouveaux clients, mais qu’Interprint, le pionnier en impression numérique dans le domaine des papiers de décoration, nous fait confiance une nouvelle fois en choisissant une RotaJET. »

    Aujourd’hui, plus de 15 machines numériques industrielles en version recto de Koenig & Bauer (incluant les machines HP PageWide T1190 et T1100) avec des laizes jusqu’à 2,8 m et des vitesses de production pouvant atteindre les 305 m/min sont installées ou vendues.

    ]]>
    France News only Rollenoffset Digitaldruck Markt Referenzen & Anwendungen RSS Feed
    news-1547 Thu, 07 Nov 2019 14:18:00 +0100 La raison sociale de KBA-NotaSys devient Koenig & Bauer Banknote Solutions http://www.koenig-bauer.com/fr/actualite/details/article/la-raison-sociale-de-kba-notasys-devient-koenig-bauer-banknote-solutions/ Un nouveau nom pour le leader mondial du marché des solutions d'impression haute sécurité. KBA-NotaSys annonce le changement de sa dénomination sociale en Koenig & Bauer Banknote Solutions. En raison de la pandémie de COVID-19, ce changement a été reporté à l'automne 2020. Ce changement de nom permettra d'harmoniser les marques au sein du groupe Koenig & Bauer et n'a aucune influence sur l'organisation et la structure de KBA-NotaSys. Une refonte globale du logo, du site web et des visuels associés sera présentée au cours du premier semestre 2020.

    Fondée à Lausanne en 1952 sous le nom de Organisation Giori puis dénommée De La Rue Giori dès 1964, cette société de renom spécialisée dans l’impression hautement technologique et sécurisée des billets de banque a été rachetée en 2001 par le groupe industriel allemand Koenig & Bauer. Elle a alors pris la raison sociale de KBA-GIORI, puis en 2011 celle de KBA-NotaSys. L’objectif du changement de dénomination d’aujourd’hui est d’harmoniser les marques au sein du Groupe Koenig & Bauer. Il n’y aura aucun impact quant à l’organisation et la structure de KBA-NotaSys.

    Eric Boissonnas, CEO de KBA-NotaSys, explique cette démarche : « Afin d’assurer une cohérence commune au Groupe, le changement de nom de KBA-NotaSys en Koenig & Bauer Banknote Solutions reflète la situation opérationnelle et structurelle déjà existante depuis de nombreuses années. Elle n’influe en aucun cas sur les activités présentes ou futures de notre société. Il s’agit simplement d’intégrer pleinement la marque Koenig & Bauer, tant dans les solutions complémentaires que nous offrons que dans nos visuels. Nous voulons ainsi assurer la continuité de la marque lausannoise et apporter notre savoir-faire unique au monde sous une seule et unique dénomination globale. »

    KBA-NotaSys est la dernière entité du Groupe à entreprendre sa mutation sous la marque Koenig & Bauer. Ajouté au nom de la maison-mère Koenig & Bauer, « Banknote Solutions » a été choisie afin de refléter le cœur du métier de KBA-NotaSys, soit des solutions technologiques dédiées à l’impression de billets de banque. Une refonte globale du logo, du site internet et des visuels associés sera présentée aux employés, aux clients ainsi qu’au public durant le 1er semestre 2020. Ce changement sera appliqué aux trois sites dans lesquels KBA-NotaSys est présent, en Suisse, en Allemagne et en Autriche.

    Leader mondial dans le domaine de l’impression depuis 200 ans, le Groupe Koenig & Bauer est historiquement le plus ancien fabriquant de presse d’impression au monde. Avec près de 5'700 collaborateurs à travers le monde et un chiffre d’affaires de 1.2 milliard d’euros à fin 2018, le Groupe jouit d’une forte notoriété, et d’une image reconnue et bien implantée dans l’industrie de l’impression.

    Le Groupe Koenig & Bauer compte quatre lignes de produits distinctes et spécialisées : Sheetfed, Digital & Webfed, Flexo et Special. KBA-NotaSys fait partie du segment Special avec les impressions de sécurité et en particulier celles des billets de banque. Chaque société faisant partie cette ligne industrielle est leader dans son domaine et propose des solutions hautement technologiques.

    Claus Bolza-Schünemann, CEO de Koenig & Bauer, conclut : « Nous sommes très fiers de voir KBA-NotaSys rejoindre notre marque et la nouvelle appellation Koenig Bauer Banknote Solutions correspond à son expertise si particulière et unique dans le monde entier. Nous partageons depuis 2001 des technologies distinctes mais complémentaires et notre savoir-faire commun sera encore plus évident pour notre clientèle. »

    ]]>
    RSS Feed Unternehmen / IR
    news-1534 Tue, 22 Oct 2019 07:50:58 +0200 Une Commander de Koenig & Bauer pour L’Est Républicain http://www.koenig-bauer.com/fr/actualite/details/article/une-commander-de-koenig-bauer-pour-lest-republicain/
  • Neuf tours d'impression et trois plieuses largement automatisées
  • Investir pour préparer l’avenir
  • Un partenaire compétent avec Koenig & Bauer
  • Mise en service au 4e trimestre 2020  
  • L’Est Républicain investit pour son avenir. Pour accueillir la Commander Koenig & Bauer, qui remplacera deux anciennes rotatives Miller-Nohab, un nouveau bâtiment est actuellement en construction à Houdemont, près de Nancy. « Nous avons été séduits et convaincus dès le début que la Commander était la machine qu’il nous fallait. La qualité et la technologie sont vraiment impressionnantes », explique Rémy Ramstein, directeur industriel du groupe EBRA, la société-mère de L’Est Républicain. Le déménagement de la machine de Belgique en France sera organisé et réalisé par Koenig & Bauer. La Commander sera par ailleurs équipée d’une alimentation en papier supplémentaire afin d’optimiser les possibilités de production du client. Jochen Schwab, responsable Projets et Contract management chez Koenig & Bauer Digital & Webfed : « Nous avons montré à maintes reprises par le passé que nous étions en mesure de mener à bien ces projets de grande envergure de façon fiable et compétente, et en respectant le calendrier fixé. Grâce à notre offre SAV très complète, nous assurons pour de nombreuses années la fourniture des pièces de rechange et la mise à disposition de techniciens compétents, y compris pour d’éventuels projets ultérieurs de modification, d’extension, de rétrofit ou de mise à niveau. » Le démontage de la Commander commencera au début de l’année prochaine pour une mise en service dans le nouveau bâtiment au 4e trimestre 2020. Les deux partenaires définissent actuellement la formation à mettre en place pour un démarrage sans encombres et pour permettre au personnel de conduite et de maintenance de se familiariser avec la nouvelle technologie.

    La Commander entrera en service au 4e trimestre dans le nouveau bâtiment

    Investir pour préparer l’avenir

    Ebra imprime jusque 1, 2 millions d’exemplaires par jour lors des plus fort tirages et a concentré sa fabrication sur 4 usines en 2018. About the team: Rémy Ramstein s’appuie sur 3 adjoints Experts: Eric Singer sera en Charge de suivre la mise en place et d’exploiter cette nouvelle usine,  Fabien Omhover est le chef de projet produit pour réinventer le journal sans faire de révolution chez nos clients et Didier Genvo qui coordonne les travaux du système d’information.

    Haute automatisation et double pli d'équerre pour haut débit

    La Commander comprend une alimentation en bobines motorisée Patras A, neuf tours de huit pour l'impression 4/4 et trois plieuses à mâchoires KF 5. Le double pli d'équerre garantit un débit élevé pour les formats magazine et les produits avec pli postal. L’automatisation poussée, incluant peignes RollerTronic, laveur CleanTronic, réglages QIPC des registres de couleur, de coupe et de la densité de l’encrage ainsi changeurs de plaques automatisés, accélère le calage et réduit la gâche tout en simplifiant au maximum la commande et la maintenance. Le pupitre ABB et le système MPS sont également dotés des matériels et logiciels de toute dernière génération.

    ]]>
    RSS Feed Rollenoffset Markt